Pour un meilleur contrôle financier du football au niveau européen - commentaires Pour un meilleur contrôle financier du football au niveau européen 2007-02-23T20:35:30Z http://www.eurobull.it/Pour-un-meilleur-controle-financier-du-football-au-niveau-europeen#comment2014 2007-02-23T20:35:30Z <p>Voici comme complément quelques lignes que j'ai trouvées sur le site de <a href="http://lequipe.fr/" class="spip_out" rel='nofollow external'>l'Equipe.fr</a> aujourd'hui :</p> <p>Alors que la DNCG a confirmé vendredi la bonne santé financière des clubs de L1 qui ont conclu la saison dernière avec un résultat positif, son président Frédéric Thiriez a souhaité que l'arrivée de Michel Platini à la tête de l'UEFA puisse faire avancer la proposition française d'un organisme de gestion des comptes des clubs à l'échelle européenne.</p> <p>«Nous sommes vertueux dans notre pays ce qui n'est pas le cas de nos concurrents, a estimé le président de la LFP. Le dossier français est prêt depuis deux ans. Il faut une commission dotée de l'indépendance nécessaire comme les membres de la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion). Ceci est faisable, ce n'est qu'une question de choix politique. Il faut commencer par la question la plus emblématique avec les 32 clubs qualifiés en Ligue des champions.»</p> <p>«La protection de la formation française est l'autre revendication française avec l'extention au niveau européen de la signature du premier contrat professionnel dans le club formateur, a ajouté Frédéric Thiriez. C'est une idée que Michel Platini partage, pour laquelle il milite et sur laquelle nous allons nous battre cette année.» (Avec AFP)</p> Sports : vers une politique européenne commune ?! 2006-10-26T11:09:06Z http://www.eurobull.it/Pour-un-meilleur-controle-financier-du-football-au-niveau-europeen#comment1301 2006-10-26T11:09:06Z <h3 class="spip">Les 46 du Conseil de l'Europe souhaitent renforcer la coopération paneuropéenne</h3> <p>(Sources : « Fenêtre sur l'Europe », Dépêche en dâte du mercredi 25 octobre 2006).</p> <p>Réunis à Moscou à l'occasion de la 17ème réunion informelle sur le sport organisée par le Conseil de l'Europe, <strong>les 46 ministres des sports européens</strong> ont déterminé les 20 et 21 octobre derniers, les orientations de la <strong>future politique européenne commune</strong> dans le domaine du sport.</p> <p>Les représentants des 46 Etats membres du Conseil de l'Europe signataires de la Convention culturelle européenne de 1954, de grandes organisations et fédérations sportives internationales ont étudié ensemble les vendredi 20 et samedi 21 octobre derniers <strong>l'établissement d'un nouveau cadre politique pour renforcer la coopération paneuropéenne en matière de sport</strong>.</p> <p>Après maintes discussions et débats, l'Accord Partiel Elargi sur le Sport (APES), proposé par le Secrétaire général du Conseil de l'Europe, Terry Davis, fut adopté.</p> <p>Mettant en place de <strong>nouvelles bases en matière de prise de décision au sein du secteur sportif européen</strong>, ce nouvel accord permettra notamment la création d'une plate-forme européenne commune regroupant à la fois les Etats membres et non membres du Conseil de l'Europe et autorisant les fédérations sportives internationales à devenir des partenaires actifs du processus décisionnel de façon à <strong>régler les problèmes dus à l'autorégulation des clubs nationaux de sport qui fait tant scandale depuis quelques mois</strong>.</p> <p>Au terme de cette réunion, les ministres français Jean-François Lamour, danois, Brian Mikkelsen et russe Vyacheslav Fetisov, furent également désignés candidats aux postes de membres principaux du Comité exécutif de l'Agence Mondiale Anti-dopage. D.A.</p>