Une construction européenne sans cap ? - commentaires Une construction européenne sans cap ? 2012-07-04T20:27:40Z http://www.eurobull.it/Une-construction-europeenne-sans-cap,05051#comment14187 2012-07-04T20:27:40Z <p>Lecteur très occasionnel du Taurillon ( par l'intermédiaire d'Europe-Midi) mais militant convaincu de la cause européenne au sein du ME-F, je souscris tout à fait à votre conclusion: l'Europe sera fédérale ou ne sera pas et nos peuples se réapproprieront le projet si ceux qui le promeuvent le font, non en douce et sans le dire mais en le portant haut, avec force. Je m'inscris en faux, en revanche, quand vous ne retenez de Jean Monnet que ce que vous qualifiez de méthode «néo-fonctionnaliste» ou lorsque vous faites de lui et de Schumman des apôtres de l'intergouvernementalisme. Si l'approche pragmatique, la méthode des petits pas de Jean Monnet permettait de surmonter, cinq ans après la fin de la seconde guerre mondiale, les suspicions et les amertumes,et de «créer, par des réalisations concrètes, des solidarités de fait» ( la crise actuelle de la dette nous montre que ce ne sont pas seulement des mots), la déclaration du 9 mai 1950 dit explicitement qu'il s'agit de «réaliser les premières assises concrètes d'une Fédération européenne». En un mot, une méthode pragmatique au service d'une formidable ambition que Jean Monnet inscrit sur la page de couverture de ses Mémoires: «Nous ne coalisons pas des Etats, nous unissons des hommes». Le contraire de l'intergouvernemental dont l'histoire tragique de l'Europe avait montré la terrible inefficacité. Quel esprit visionnaire, quel courage politique! Heureusement qu'en 1950, on n'attendait pas les résultats des sondages pour prendre une telle décision... En bref, oui à la refondation du rêve européen sur la base d'un fédéralisme clairement affirmé mais le projet des Pères fondateurs, surtout quand on se rappelle les circonstances de l'époque, demeure une référence historique qui, pour moi, force le respect et l'enthousiasme.</p> Une construction européenne sans cap ? 2012-07-04T10:15:27Z http://www.eurobull.it/Une-construction-europeenne-sans-cap,05051#comment14164 2012-07-04T10:15:27Z <p>L'identité et le sentiment d'appartenance à un ensemble, se construisent toujours par opposition à quelque chose dont on sait qu'on est différent. Or, la construction de l'ensemble fédéral souhaité par certains n'englobe aucun aspect qui pourrait être constitutif d'une identité européenne. Et dans un monde dans lequel règne «l'uniformisation de marché», je me demande bien quels sont les points communs qui existent entre les européens, si ce n'est d'être aliénés et soumis à la dictature de la société de consommation et de l'économie capitaliste néo-libérale.</p> Une construction européenne sans cap ? 2012-07-03T17:38:26Z http://www.eurobull.it/Une-construction-europeenne-sans-cap,05051#comment14122 2012-07-03T17:38:26Z <p>Notre épopée nationale est malheureusement plus le fruit de la propagande et des massacres qu'autre chose. Heureusement que l'épopée européenne ne se construit pas ainsi. Cette lente construction démo-technocratique ne suscite pas les passions... Peut-on en susciter sans massacres et idéologies meurtrières ?</p> Une construction européenne sans cap ? 2012-07-03T12:06:54Z http://www.eurobull.it/Une-construction-europeenne-sans-cap,05051#comment14121 2012-07-03T12:06:54Z <p>Je ne partage pas votre point de vue sur la révolution. Oui la révolution a été sanglante, rien que les guerres conduites par la république jusqu'en 1799 ont couté la vie à près de 500.000 soldats et je ne parle pas des vendéens ou des fédéralistes qui ont été massacrés dans l'Ouest ou dans le Sud (plus de 200.000 morts) ni des personnes qui ont été guillotinés</p> <p>Il n'en est pas moins vrai que malgré les heures sombres de la révolution, cette dernière s'est imposée dans l'esprit collectif comme étant un moment capital de notre histoire, marquant le début du rêve républicain. Si aujourd'hui la culture républicaine est un peu moins présente que sous la troisième république, elle reste néanmoins forte et se réfère à «notre épopée nationale» qu'est la révolution.</p> <p>Pour le deuxième et troisième point de votre commentaire je suis d'accord avec vous. C'est la conjonction de l'absence de vision à long terme et de réalisations fortes (la dernière étant l'euro) qui éloignent l'Europe du peuple.</p> <p>Arnaud Huc</p> Une construction européenne sans cap ? 2012-07-03T06:06:52Z http://www.eurobull.it/Une-construction-europeenne-sans-cap,05051#comment14120 2012-07-03T06:06:52Z <p>«une aventure historique unificatrice» À propos de la Révolution française ? Vous voulez sans doute parler du massacre des Vendéens, des royalistes d'autres régions, puis celui de révolutionnaires à Marseille et à Lyon notamment ?</p> <p>«Il faut le dire, la création de l'Europe par des réalisations concrètes sensées s'ajouter les unes aux autres n'a aujourd'hui pour effet que la complication de la structure institutionnelle européenne et ne fait plus avancer la construction dans le sens de la lisibilité et de la démocratie.» Précisément parce que de nombreuses réalisations n'ont été ni concrètes, ni lisibles. Il n'y a eu que la CECA, la CEE, Schengen et l'euro. Le reste est soit complètement impalpable pour les citoyens, soit fait à moitié (le Parlement européen !).</p> <p>Entièrement d'accord avec votre conclusion. On navigue à vue et aucun dirigeant politique n'avance pour autre chose que sa petite carrière et ses amis. Je rigole à chaque fois que je lis que Hollande est un européen convaincu.</p>