Accueil > Associations > Les prises de position des Jeunes Européens-France > Les Jeunes Européens condamnent l’omnipotence des États conduisant au recul du (...)

Les Jeunes Européens condamnent l’omnipotence des États conduisant au recul du Parlement

, par Le Bureau national des Jeunes Européens - France

Hier, les ministres de l’Intérieur de l’espace Schengen et des 4 États associés (Islande, Suisse, Norvège et le Liechtenstein) ont approuvé la décision de rétablir temporairement les frontières nationales en cas de « circonstances exceptionnelles » et notamment de pression migratoire incontrôlable à l’une des frontières extérieures.

Action menée par la JEF-Europe contre le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures de l'espace Schengen à Bruxelles avec Jo Leinen – juin 2011

Mots-clés

Ce débat lancé en février 2011, à la suite des révolutions dans les pays arabes, vient donc limiter la libre circulation des résidents européens en ajoutant une nouvelle restriction à l’application des accords de Schengen. Auparavant, la "menace à l’ordre public" et la "sécurité de l’État" étaient les deux seules conditions recevables au rétablissement d’un contrôle temporaire aux frontières nationales.

Cet accord renforce le pouvoir des États au détriment, une nouvelle fois, des instances communautaires et principalement du Parlement européen.

Cette décision porte un coup d’arrêt à l’approfondissement de la politique européenne d’immigration. Alors que la libre circulation est - plus qu’un symbole - un pilier de l’UE, sa conditionnalité devrait être discutée au niveau communautaire.

La généralité du terme de « circonstances exceptionnelles » laisse la place à toutes les dérives nationalistes et populistes au sein d’une Europe de plus en plus repliée sur elle-même.

La Commission et le Parlement sont les garants de l’intérêt général européen. Que les gouvernements les laissent au moins faire leur travail !

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Vos commentaires

  • Le 8 juin 2012 à 16:17, par David En réponse à : Les Jeunes Européens condamnent l’omnipotence des États conduisant au recul du Parlement

    on ne dit plus « communautaire » depuis qu’il n’existe plus d’Europe communautaire. On dit : « européen » tout simplement. C’est mieux, plus beau, moins technocratique, plus juste juridiquement.

  • Le 11 juin 2012 à 14:45, par Yohan En réponse à : Les Jeunes Européens condamnent l’omnipotence des États conduisant au recul du Parlement

    David, juridiquement ça n’est pas mieux de dire « européen » car ça induit une confusion entre le droit de l’UE et le droit européen tiré des conventions du Conseil de l’Europe. Beaucoup de juristes utilisent encore ces termes de « communautaire » et « européen » pour effectuer une claire distinction. Pour être parfaitement juste, il faudrait dire « de l’Union » ou « de l’Union européenne ». Le plus important serait de discuter du fond de la prise de position plutôt que de jouer aux apprentis juristes en récitant son cours d’institutions européennes de 2e année ;)

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom