Combattre la corruption en Europe, le plus tôt sera le mieux

, par Alessio Pisanò, Traduit par Quentin Boulanger

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Combattre la corruption en Europe, le plus tôt sera le mieux
Bansky - www.banksy.co.uk

La corruption n’est pas l’affaire de quelques États membres. Les pots-de-vin et les fraudes deviennent monnaie courrante au sein de l’UE et mettent l’Europe en danger. La ferme opposition de la France et de l’Allemagne à l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen n’est qu’une facette d’un problème très sérieux et dramatique.

Au profit de l’Union elle-même, la Commissaire aux Affaires intérieures Cecilia Malmstrom a annoncé le 7 mai 2011 un nouveau mécanisme européen pour combattre la corruption. Ce mécanisme non contraignant prévoit d’inclure un rapport publié tous les deux ans et relevant les pires cas de corruption parmi les 27 États membres, en relevant les causes et expliquant les pratiques les plus efficaces mises en œuvre.

"La plupart des États membres ont déjà mis en place des cadres légaux efficaces et modernes pour combattre la corruption mais ces lois doivent encore devenir pleinement effectives" a déclaré la Comissaire Malmstrom.

La corruption en Europe, équivalente au budget de l’UE

Le montant de la corruption dans l’UE est estimé à environ 120 milliards d’euros par an, soit autant que le budget global de l’UE. Cela signifie que malgré de nombreux efforts pour résoudre le problème, les législations nationales ont jusqu’à présent échoué. A long terme, une corruption généralisée est vouée à saper l’intégration européenne et la confiance des citoyens dans l’UE.

Plus de 10 ans après l’adoption de la convention du Conseil de l’Europe contre la corruption, il est temps de prendre en considération le bilan qui, malheureusement, est pire que prévu.

A l’Est, la Roumanie et la Bulgarie n’ont toujours pas atteint les conditions nécessaires à l’entrée dans l’espace Schengen, selon les autorités françaises et allemandes.

Un doute plane sur l’Italie et l’Espagne, où l’on assiste à une hausse du crime organisé. Les États nordiques insistent sur la nécessité d’une intervention de Bruxelles afin d’empêcher ce phénomène de se répandre a travers l’Europe

Dans un contexte de crise économique et de chômage, l’espace Schengen ne devrait pas pouvoir etre perçu comme un poids supplémentaire

A la lumière de cette situation, le rapport devant être lancé en 2013 pourrait améliorer la lutte contre la corruption à l’Est et au Sud et améliorer la réputation de l’UE. L’Espace Schengen pourrait être perçu comme un atout plutôt qu’un poids. Les États membres doivent être plus efficaces dans leurs législations, et les mettre en oeuvre d’une manière claire. La Commissaire Malmstrom devra convaincre les autres Commissaires – qui pourraient être réticents à blâmer leur propre pays – d’adopter la « tolérance zéro » dans le rapport de tels abus.

Les tensions autour de l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen mettent en évidence à quel point les divisions au sein de l’UE peuvent être importantes. Les partis extrémistes tentent de faire peser des doutes sur la zone de libre circulation, alors que les mouvements nationalistes pressent Bruxelles de fermer progressivement les frontières européennes.

La population, touchée par la crise économique et le chômage, devient plus sensible à ces demandes. A l’heure actuelle, les demandes roumaines et bulgares ont été laissées en suspens suite au refus franco-allemand, qui a récemment reçu le soutien finlandais, néerlandais et danois. Malmstrom a raison lorsqu’elle déclare qu’il est temps de mettre fin à de telles pratiques douteuses. Et le plus tôt sera le mieux

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom