Municipales 2008

Municipales 2008 : fier d’avoir voté oui à Maastricht !

, par Laurent Bonsang

Municipales 2008 : fier d'avoir voté oui à Maastricht !

Alors que les élections municipales viennent d’avoir lieu, la dimension européenne de ce scrutin existait notamment dans le vote des non-nationaux européens. Il s’agit d’une conquête obtenue au moment du traité de Maastricht.

La construction européenne est souvent perçue comme lointaine et peu concrète pour les citoyens. C’est l’une des missions du Mouvement Européen que de rapprocher l’Europe des citoyens et les citoyens de l’Europe.

Or, nous avons l’€uro (un peu d’Europe dans notre poche a pu dire Jacques Delors), nous avons l’application de la réglementation européenne qui a des conséquences dans notre quotidien. Citons par exemple la politique en faveur de la protection des consommateurs ; la politique environnementale ; la politique sociale qui certes pour certains Européens ne change rien par rapport à ce qui existe dans leur pays mais qui constitue pour d’autres des avancées importantes…

Mais malgré tout, il existe toujours cette même impression.

Les élections municipales sont aussi un moment européen

En plus de ces quelques exemples concrets que je viens de citer, il existe aussi des moments symboliques où les militants européens que nous sommes ont encore plus conscience de l’importance de la construction européenne, de ses réalisations concrètes et en tant que citoyen, d’avoir approuvé soit directement soit par nos parlementaires nationaux les avancées des différents traités.

Ayant été assesseur lors des municipales des 9 et 16 mars dans ma commune, j’ai eu l’occasion de voir des ressortissants de l’Union Européenne non-Français voter. Ce fut pour moi un moment d’émotion et de fierté.

Émotion de voir nos concitoyens de l’Union Européenne voter, glisser leur suffrage dans l’urne comme les Français. Je suis certain que pour les électeurs de l’Union Européenne qui sont venus voter, ce fut aussi un moment d’émotion que de pouvoir choisir l’équipe qui pendant les 6 années à venir aura les responsabilités municipales. Pour les communes où les résultats ont été serrés, leur suffrage aura aussi contribué à décider du vote final en faveur de telle ou telle liste de candidats ou pour les communes de moins de 3500 habitants, de choisir tel(le) candidat(e) plutôt que tel(le) autre. Chaque vote a compté en effet.

Merci Maastricht !

Fierté aussi parce que me souvenant du vote en faveur du traité de Maastricht lors du référendum organisé en septembre 1992 en France, c’est grâce au Oui, à notre Oui, et puis-je me le permettre, à mon Oui que nos concitoyens européens ont pu voter les 9 et 16 mars derniers lors des élections municipales en France et pour certains d’entre eux être élus Conseillers municipaux.

Le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales pour les citoyens de l’UE est l’un des aspects de la citoyenneté européenne qui rappelons le complète la citoyenneté nationale mais ne la remplace pas. ainsi, nous sommes citoyens de l’UE parce que nous sommes Français, Portugais, Estonien, Polonais, Irlandais...

Dépasser le vote national : enjeux des élections européennes

L’un des autres aspects de la citoyenneté européenne est notamment le droit de vote et d’éligibilité des citoyens de l’UE résidant dans un autre État membre que celui sont ils sont ressortissants pour les élections européennes. ainsi comme lors des 3 dernières élections européennes, les citoyens de l’UE pourront voter et être élus l’année prochaine, lors des élections européennes de juin 2009. Pour ce faire, rien de plus simple : il suffit de se faire inscrire avant le 31 décembre 2008 sur la liste électorale complémentaire de sa commune de résidence avec une pièce d’identité et un justificatif de domicile.

Attention : l’inscription n’est valable que pour l’élection européenne ; il faut faire la même démarche pour la liste électorale complémentaire pour les élections municipales qui auront lieu dans 6 ans mais aussi pour de possibles élections municipales partielles d’ici là.

Espérons que pour les prochaines élections municipales dans 6 ans et européennes dans moins d’un an, nous aurons encore plus de citoyens de l’Union Européenne inscrits sur les listes électorales complémentaires mais aussi élus pour rendre encore plus concrète la citoyenneté européenne.

Illustration : carte électorale « délivrée à un citoyen d’un État membre de l’Union européenne autre que la France ». Réalisation photographie : Dumitru Drumea.

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom