Je rêve d’Europe

Raconter l’Europe en poésie

, par Lycée Chateaubriand (Rennes)

Je rêve d'Europe
Source : Public domain

 

Je rêve, de cette Europe future

De celle qui saura unir pour ne faire qu’un

Celle qui dira enfin que c’est une aberration

De faire la guerre à ses sœurs et ses frères

Celle devant laquelle, impartiale,

homme et femme

Adulte et enfant

Lieu de naissance

Ascendance

Tous ces mots n’auront plus qu’un sens :

Égalité

Je rêve d’une Europe unie, d’une Europe égalitaire

Où la sauvagerie du capitalisme aura su faire place

Au civisme et à l’entraide.

Plus un lieu où les plus faibles sont pointés du doigt,

Plus un lieu où la différence est stigmatisée,

Un lieu où être soi,

Un lieu où le profit ne sera plus la marque de l’importance

Où les projets solidaires seront plus mis en avant

Et pour lequel les changements climatiques deviendront faits.

Je rêve d’une Pangée nouvelle

D’une Terre où tous les Humains

Sauront s’unir en paix.

 

Mais nos pays en sont encore loin,

Ah nos pays modèles

Nos pays unis...

Quand l’étreinte se brise

La Manche devient Continent

Et les vagues montagnes...

Que de remous pour un seul membre :

Alliances

Argent

Ambitions

Là où tant de bouches s’ouvre pour crier

« Gare ! gare ! Voila le danger »,

Les mécontents s’agitent et l’on ne veut plus partir

Car à la place de cet Eldorado promis

On ne trouve qu’une montagne d’ennuis

Mais l’union veut se briser et si le verre éclate,

Nous verrons tomber les murs de glace

De nos consciences achetées.

Tombé le prisme de notre insouciance,

Nous voyons le monde et ceux qui souffrent

Sans tendre la main pour aider,

Dans le silence et les bruissement du papier

Dans nos habits faits par des enfants loin de chez nous

Dans notre confort matériel écœurant

Dans l’oubli d’un lendemain, si dur pour certain

Dans le brouillard de la pollution ambiante.

 

Mais il est temps à présent,

D’user cette force par notre volonté

Le mécanisme enroué se grippe mais tous ensemble,

Nous ne pouvons que constater notre force

Si tous les habitants de ces pays mettaient en commun leurs efforts,

De la poussée collective naîtrait

L’inertie de la main qui se tend pour aider

Cessons notre société élitiste car force est de reconnaître

Que la diversité seule peut nous sauver

Innovez !

Innovez !

La création est l’avenir de l’humanité

Alors créons, là, ensemble, cette Europe

Qui cornes en mains

Affronte son avenir sans crainte de danger

Car l’égalité seule permet le respect.

 

Flore BECHET

Ce poème est le dernier d’une série de trois textes publiés par les élèves de 1ère 3 (section Bac-AbiBac) du lycée Chateaubriand de Rennes.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom