Obama, président des Européens - commentaires Obama, président des Européens 2008-11-05T12:27:37Z https://www.eurobull.it/Obama-president-des-Europeens#comment5677 2008-11-05T12:27:37Z <p>Après sa grande « crise inaugurale » du 11 septembre 2001 (et la « suréaction » républicaine des deux mandats Bush, illustrée par la tragique « expédition punitive » menée en Irak...), le XXIe siècle mondialisé, diversifié et métissé ne viendrait-il pas là de se trouver un nouveau leader à son image ?!</p> <p>L'Amérique (qu'on disait enterrée...) et l'American dream (qu'on disait à bout de souffle...) nous étonnent là par ces ressources, son dynamisme et ses étonnentes capacités de renouvellement et de rebond.</p> <p>Plus que jamais, les Etats-Unis - qu'on disait, complaisamment sur le déclin (souvent, parfois, parce que ça nous arrange bien...) - restent la grande puissance du moment.</p> <p>Celle qui dicte les modes et l'agenda mondial, pour le meilleur comme pour le pire (le nouveau président américain n'avait t-il pas préconisé l'intervention publique dans la crise financière - initialement américiane - avant même les timides premières initiatives européennes ?!).</p> <p>En tout cas, les « contestataires » Hugo Chavez, Raul Castro, Evo Morales, Mahmoud Ahmadinedjad (et le tandem russe Medvedev-Poutine...) se sont littéralement bousculé pour féliciter le vainqueur... Quel message, envoyé au reste du monde !</p> <p>Et que n'aurait-on pas dit - sur l'impasse militaire en Irak, sur le repli identitaire et le raidissement droitiste républicain, sur les relents de ségrégations d'un échec électoral, et sur le fondamentalisme religieux de sa colistière Sarah Palin (et des évangélistes...) - si McCain l'avait finalement emporté ?! Beaucoup aurait alors eu le sentiment que les Etats-Unis étaient « perdus » pour toujours et définitivement sur la voie du déclin (moi le premier...).</p> <p>Mais, dans l'exercice du leadership mondial, les Etats-Unis ne viennent-ils donc pas là de reprendre la main sur une Europe atteinte - au moins depuis l'échec HISTORIQUE de 2005 - de langueur chronique, sinon de sclérose en plaques ?! Quel message, envoyé au reste du monde ! (et quel défi pour l'Europe !)</p>